top of page

MIK Festival à Paris : Interview avec JJANGYOU

Salutations cher Kickers ! En ce début d'année, Paris accueillait les deux jours du MIK Festival, un évènement dédié à la K-Pop et au Hip-Hop Coréen. Ce sont plus d'une vingtaine d'artistes qui ont fait le déplacement, et parmi eux, JJANGYOU ! Il a accepté de m'accorder un interview pour revenir sur son expérience sur la scène de l'Accor Arena. On va donc rapidement le présenter, puis on verra ce qu'il a pensé de son séjour en France.



Qui est JJANGYOU ?


Né à Busan en 1992, Jang Yu Seok de son vrai nom fait ses premiers pas dans la musique en 2015.

crédit photo : DAZED Korea, 2019


Ses premiers pas, il les fait au sein d'un groupe, Wavisabiroom. On les a déjà évoqué dans l'article sur Jflow puisqu'ils en étaient tous les deux membres du groupe.

Leur album 'Soul Than Mammon' est une petite petite pépite du hip-hop underground que je ne peux que vous inviter à découvrir.


C'est en 2016 qu'il publie son premier album solo, '장유석'.

Avec cette chanson titre presque hypnotique, il se détache de son image de membre de Wavisabi Room et se créer sa propre identité d'artiste. Pourtant, il reste proche du mouvement underground pour créer cet album, notamment avec la chanson 'Bad Trip Moon' que j'aime beaucoup.


JJANGYOU n'est pas seulement un bon musicien, il est aussi très bon rappeur et il le prouvera notamment dans la huitième saison de 'Show Me The Money'.

Un talent couplé à une énergie très singulière presque animale, qui fait tout son charme !


Aujourd'hui c'est certainement son album 'Wave' qui est le plus connu, avec notamment le morceaux 'Sea', qui fait clairement partie de ses incontournables. Une chanson qui met particulièrement la lumière sur ses compétences en rap.


Selon moi sa meilleure chanson c'est 'Don't Touch', que je trouve très touchante et qui dénote du reste de sa discographie, tout en gardant ce trait underground et presque expérimental qu'on lui connait.


JJANGYOU viendra donc enflammer la scène de l'Accor Arena à l'occasion du Hip-Hop Day du MIK Festival. Notez qu'"enflammer" est un euphémisme, puisqu'il a littéralement donné une des performances les plus sauvages et mémorables de l'histoire de l'Arena. Et si je n'ai malheureusement aucune vidéo officielle à vous montrer, je ne peux que vous inviter à aller voir les fancams de ses performances sur YouTube. N'ayant obtenu aucune autorisation d'exploiter les vidéos publiées par les fans, je ne partagerais rien ici.


Et une fois de retour en Corée, il a accepté de répondre à mes questions sur son expérience à Paris ! Je remercie d'ailleurs Jflow qui nous a mis en contact. Je vous propose de lire cet interview sans plus attendre. Exceptionnellement, j'ai même sélectionné quelques questions venant de vous, chers lecteurs et lectrices. Pour ne pas louper ce genre d'occasion à l'avenir je vous invite à me suivre sur Instagram.



Interview avec JJANGYOU



Pour commencer, tu peux me raconter comment tu as été invité au MIK Festival à Paris ?


"Grâce à mon équipage du vol spatial, j'ai pu participer au festival. J'ai toujours rêvé de performer en Europe, et c'était un tel honneur et un tel bonheur que la première fois soit à Paris. J'ai tellement de bons souvenirs à Paris. C'est aussi le lieu de tournage de mon clip préféré. Donc j'étais tellement heureux de pouvoir revenir. "



Quelle était ta première impression de L'Accor Arena ?


"C'était vraiment impressionnant de rencontrer des fans dans une salle aussi immense et remplie d'amour et de passion."



Qu'as-tu pensé du public Français ? As-tu aimer notre énergie ?


"J'ai été touché par votre énergie. Je suis aussi descendu de la scène pour vous remercier de votre amour. Vous m'avez donné et j'ai rendu cet amour en étant proche du public. C'est dommage que je n'ai pas pu directement donner mon amour aux fans du dernier étage de la salle. Votre énergie à guéri mon âme. Merci."



Quelle chanson as-tu préféré performer et pourquoi ?


"Tout ce que j'avais préparé pour la set list je l'ai joué dans un état de transe. Je devais me donner à fond pour vous remercier de votre énergie folle et vous la rendre. C'est ce que vous m'avez fait ressentir et ça s'est transmis dans toute la salle. C'était vraiment un spectacle amusant."



As-tu été embêté par les problèmes liés à l'organisation ?


"Peu importe comment ça a été préparé, je me suis tenu devant vous."



Aimerais-tu revenir en France pour performer à nouveau ?


"C'est un devoir ! Je continue d'évoluer, peut-être qu'on se reverra avec un tout nouveau look."



Les questions suivantes sont celles venant des fans de JJANGYOU.



Peux-tu nous parler du processus de création d'un album ? Comment trouves-tu tes idées ?


"Les idées se trouvent dans la vie que je vis chaque jour. Même le moment où j'écris ces réponses pour cet interview peut être niché dans mon esprit et devenir une source d'inspirations."



Comment décrirais-tu tes fans ? Penses-tu qu'ils sont aussi maboules que toi ?


"Vous n'avez pas l'air aussi fou que moi, c'est difficile de me vaincre. La prochaine fois qu'on se voit, devenons fou ensemble. J'ai passé une super journée avec vous !"



Y'a-t-il un artiste qui t'inspire énormément ?


"Vous pouvez vous en rendre compte en écoutant la dernière phrase du première album de HYPNOSIS THERAPY. Ces jours-ci, je m'inspire beaucoup de la musique Africaine. Ca et la musique électronique."



A propos de HYPNOSIS THERAPY, y'a-t-il une chanson avec une histoire spéciale dont tu pourrais nous parler ?


"Il n'y a pas d'histoire particulière, mais les chansons contiennent mes rêves, ma passion, mes espoirs, ma foi en un avenir positif et l'attitude avec laquelle je vis. Je vous montrerais plus de "moi" dans le futur. "



Voilà qui conclut notre interview. Encore une fois, je remercie les quelques fans qui ont participé en proposant des questions. Je n'en ai sélectionné que quelques unes pour ne pas trop rallonger l'interview, mais si votre question n'est pas là sachez qu'elle a quand même été notée et qu'elle peut toujours lui être posée. Je remercie évidemment JJANGYOU pour le temps qu'il m'a accordé, j'ai beaucoup aimé discuter avec lui même hors interview, sous ses airs d'artistes fou, il y a un homme très gentil avec qui c'est très plaisant d'échanger. Et je vous remercie évidemment vous, qui avez lu cet article, en espérant que celui-ci vous ait plu. Je vous retrouve très prochainement, et d'ici là je vous souhaite comme d'habitude de vous porter au mieux !





71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page