top of page
  • Photo du rédacteurMa Noya

L'histoire des bands en Corée du Sud

Dernière mise à jour : 31 oct. 2023

Salutations chers Kickers ! Si je vous dis "band" et "Corée du Sud" vous devez immédiatement penser à DAY6, N.Flying ou encore The Rose, et je vous répondrais que vous avez de supers goûts musicaux. Mais connaissez-vous l'histoire des bands de ce pays ? Que ce soit dans l'industrie K-Pop ou en dehors, ce sujet est passionnant et mérite que l'on s'y attarde. Aujourd'hui je décide donc de laisser parler l'immense fanboy qui est en moi, et je vais vous raconter cette merveilleuse histoire.


Qu'est-ce qu'un "band" ?


Commençons par très rapidement définir ce qu'on entend par là, puisque tout le monde ne sait peut-être pas de quoi il s'agit. Bien que le mot "band" puisse se traduire par "groupe", en Corée du Sud ce terme s'applique surtout à un type de groupe bien précis, ceux avec des musiciens et des chanteurs.

crédit photo : Asian Junkie, 2018


Si on y retrouve souvent guitare, basses, batterie et clavier, certains se démarquent par leur composition plus atypique avec l'utilisation notable de violons et violoncelles, gayageum, erhu, saxophone et j'en passe. Aujourd'hui on voit même des bands avec un membre utilisant un synthétiseur ou une groovebox, des instruments numériques.


Là ou un groupe de K-pop par exemple va définir sa composition selon le nombre de rappeurs et de vocalistes, un band a d'autant plus de possibilités puisqu'en plus de ses chanteurs et de ses éventuels rappeurs, rentrent aussi en jeu le nombre et le style d'instruments présents. Et nous allons le voir ensuite, cette multitude de choix est de plus en plus exploitée et a permis de créer moult band uniques.



Les bands avant la K-Pop


Vous vous en doutez notre histoire d'aujourd'hui commence bien avant la naissance de la K-Pop. En réalité, c'est même impossible de déterminer où et quand commence réellement l'histoire des groupes à instrument. Puisqu'on a retrouvé des instruments vieux de 40 000 ans en Allemagne, vous imaginez bien qu'on ne trouve pas masse de documentation sur les musiciens de cette époque.



Shin Jung Hyeon, celui grâce à qui tout commence


Mais concernant la Corée du Sud, notre récit trouve ses racines en 1950, quand on recense les premiers musiciens formant des groupes et ayant laissé des traces jusqu'à aujourd'hui. Et je serais couvert de honte si je vous parlais d'eux sans vous parler du grand Shin Jung Hyeon, l'homme qui va faire du rock une véritable religion dans son pays.

Là bas, on l'appelle "Godfather of Rock", car suite à son succès, le rock envahira la Corée comme un virus, que personne n'a envie de combattre.


Il se fait connaitre en 1957 en commençant par jouer dans des bases militaires pour encourager et divertir les troupes. Et très vite, son nom se fera connaitre à travers tout le pays et il passera d'un tabouret miteux dans une tente de soldats aux plus grandes scènes d'Asie. Il est encore à ce jour considéré comme l'un des musiciens les plus importants et influents qu'ait connu le continent asiatique, et on lui connait une discographie colossale comptant près de 40 albums.



Il épousera une musicienne que je me dois de mentionner également, Myeong Jung Gang, à ce jour reconnue comme la première femme Coréenne à devenir membre d'un band. Elle sera la remarquable batteuse du band Blue Ribbons.


Ensemble, ils auront trois enfants, qui sont tous devenus musiciens à leur tour. Shin Yun Chul qui sera chanteur et guitariste, Shin Seok Chul qui sera batteur, et enfin Shin Dae Chul qui lui est devenu une vrai légende.






Les premiers bands


En effet ce dernier enfant créera son propre groupe en 1986 alors qu'il avait 19 ans, groupe qui deviendra un pilier du heavy metal en Asie et qui n'est autre que Sinawe.

A sa création, il est composé de cinq membres à savoir Kim Min Gi, Park Yeong Bae, Kang Gi Young, Lim Jae Bum qui est aujourd'hui considéré comme un des plus grands chanteurs de Corée du Sud, et son créateur Daechul.



Pourtant avant Sinawe, un autre band émergera et sera le premier à marquer l'histoire de la Corée et à entrer dans la légende. Sanulrim, un groupe composé de trois frères qui rêvent de monter sur scène et qui marqueront l'histoire.

Le timide qui ferme les yeux, c'est Kim Chang Wan, celui qui deviendra le plus connu et qui mènera aussi une carrière solo digne des plus grands.


Sanurlim sort son premier album en 1977, et c'est un choc. Pourquoi ? Car cet album semble venir d'une autre planète tant le style qui le caractérise est nouveau et rafraichissant.

Je vous accorde qu'aujourd'hui le côté révolutionnaire se perçoit plus difficilement, mais pour l'époque c'était vraiment un reset culturel.


Sinawe mènera une carrière splendide, mais dans les années 80, de nombreux bands débuteront et écriront la suite de l'histoire à leur côté. Et le plus connu d'entre eux est sans conteste Boohwal.

crédit photo : Boohwal Ent, 1986


Originellement appelé "The End", le band deviendra Boohwal après que Lee Seung Chul soit venu remplacer par un précédent chanteur. C'est alors que le groupe pourra faire ses débuts sous ce nom devenu cultissime.

Dès 1986, ils sortent 'Heeya', une chanson iconique qui participera grandement à la renommée qu'on leur connait aujourd'hui. Au fil des ans, ils marqueront l'histoire de la musique coréenne et traverseront les générations puisqu'ils sont encore aujourd'hui actifs. Ils connaîtront de nombreux membres, notamment des chanteurs différents. Parmi eux, Jung Dong Ha que j'ai eu l'immense chance de voir sur scène ou encore Kim Wan Kyu, leur chanteur actuel.

'Never Ending Story' est aussi un de leurs morceaux les plus connus qui sera repris par une ribambelle d'artistes, notamment bon nombre d'idoles de K-Pop.


Dans les années 90, le gouvernement Coréen permet une meilleur accessibilité aux informations du monde entier, et notamment à la musique d'ailleurs. Les artistes ne se feront pas prier pour s'en inspirer et des bands aux styles nouveaux naîtront, avec un intérêt tout particulier pour le punk rock jusqu'ici méconnu en Corée.

L'un de ces bands est Crying Nut, une icône du punk rock et du rock indépendant pas seulement en Asie mais bien dans le monde entier. Au tout début des années 2000, leur succès sera tel qu'ils parcourent le monde pour donner des concerts en Europe et en Amérique, et seront même choisis pour animer la cérémonie d'ouverture de la coupe du monde de football en 2002 et en 2006. Coupe du monde lors de laquelle la France a montré que nos joueurs savaient se servir de leur tête, si vous voyez ce que je veux dire. Plus sérieusement, c'était monstrueux pour l'époque de voir un groupe indépendant Coréen sortir de son petit pays pour aller enflammer les salles du monde entier et chanter à de tels évènements.


Les autres punks qui ont marqué cette décennie, c'est No Brain. Et je vous laisse apprécier la finesse de ces noms, personnellement j'adore cet esprit immature et provocateur.

Bien que leur succès demeurera moins grand que celui de Crying Nut, eux aussi auront leurs fans et leur influence en Corée du Sud. Ils sont un groupe respecté et ont inspiré moult musiciens, notamment Sindosi que j'ai interviewé il y a un moment. Ils collaboreront d'ailleurs avec pas mal d'artistes connus tels que BIGBANG ou Ahn Ye Eun.


Dans les années 2000, un peu avant que les bands ne fassent la connaissance de la K-pop, c'est un band bien différent qui débute. M.C The MAX, anciennement Moon Child, lancent leur carrière avec trois membres que sont Isu, Jeon Min Hyuk et J.Yoon. Eux sont plus orientés vers la ballade et sortiront des chansons très connues notamment 'Goodbye For Now'

M.C The MAX se démarquait surtout pour sa composition particulière. Un chanteur, un batteur et un violoniste. Ils faisaient appel à des musiciens de session pour d'autres instruments, et Isu jouait occasionnellement de la guitare. Et même Heo Jung Min, ancien membre de Moon Child, jouait de l'orgue électronique, ce qui était aussi inhabituel dans un band à l'époque.


Et nous arrivons à un moment fatidique, celui ou la K-pop et les bands vont se rencontrer pour créer un nouveau mouvement qui allait encore une fois marquer un tournant important dans la musique Coréenne.



Les bands et la K-Pop


Un band avec des idoles de K-Pop, on appelle ça tout bêtement un idol band. C'est à dire qu'on garde le concept d'un band, et qu'on les entraine et les promeut comme des groupes de K-pop. Et il y a un band qui a marqué distinctement le début de cette ère.



BUZZ : le premier idol band

crédit photo : 에이원피플, 2003


Ces cinq garçons ne s'en doutaient sûrement pas à leur début, mais ils allaient ouvrir une toute nouvelle voie dans l'industrie K-pop. En 2003, BUZZ publie son premier album sous Yejeon Media, 'Morning Of Buzz'

L'intérêt est immédiat pour eux et le succès le sera presque tout autant. Cinq beaux mecs qui débarquent avec leurs instruments et leur chanteur dont le talent semble venir d'une autre planète, habillés tantôt comme des rockeurs tantôt comme des icônes de K-pop... Il n'en fallait pas plus pour séduire le public, notamment les jeunes femmes. Et c'est avec leur deuxième album, 'Effect', qu'ils auront un bien plus grand impact et notamment avec les chansons 'Thorn' et 'Coward'.

Je ne peux que vous conseiller d'écouter l'album 'Effect' tant il est excellent et unique, album dont j'ai d'ailleurs un exemplaire signé de la main des membres !


BUZZ connaîtra une carrière immense et sont encore actifs aujourd'hui bien que leurs sorties soient rares. Ils seront une source d'inspiration pour les autres idols band et même pour des idols plus "classiques" tels que Baekhyun ou V qui ont plusieurs fois exprimé un grand amour et un grand respect à leurs égards.



L'évolution des idols bands


Voyant le succès grandissant de BUZZ, d'autres agences sauteront sur l'occasion et tenteront de surfer sur cette nouvelle vague. FNC Entertainment sera l'une d'entres elles et prendra une place très importante dans ce milieu. Dans la deuxième génération il y avait trois bands plus importants que les autres, et FNC était à l'origine de deux d'entres eux. D'abord FTIsland qui débute en 2007.

Je vous laisse apprécier l'unicité de la musique et surtout la beauté de la voix de Lee Hongki, chanteur principal du groupe. FTIsland bien qu'inspiré de BUZZ avait son propre style, un style qu'on ne connait à aucun autre groupe et qui se développera au fil des ans pour donner naissance à des chansons de plus en plus uniques et marquantes. Ils auront une renommée qui petit à petit s'exportera dans le monde entier, et tout particulièrement au Japon où ils sont encore à ce jour considérés comme de véritables rock stars.


Et vous parler de leur succès au pays du soleil levant c'est l'occasion toute trouvée de vous partager leur dernière pépite, 'Scarlet'.

Un parfait entre-deux du style du groupe et de ce qu'on entend dans la J-pop, surtout chez les bands Japonais.



Deux ans après leurs débuts, soit en 2009, leur agence en veut encore et forme CNBLUE.

Leur promotion de début était assez originale puisque le groupe à peine formé, ils étaient envoyés au Japon pour se faire connaitre en jouant dans les rues et club de Tokyo. Stratégie efficace, puisque dès la sortie de 'Now Or Never' le groupe trouvera son public non seulement au Japon mais aussi en Corée où ils retourneront dès l'année suivante pour la sortie de l'album 'Blutory'.


Tout comme leurs ainés, CNBLUE connaîtront une carrière pleine de succès et sont encore à ce pour un groupe actif et respecté.



Et en 2013, FNC assoira son autorité dans le milieu des bands une nouvelle fois en lançant N.Flying.

Bien que formé en 2013, ils sortiront leur premier EP en 2015 et se démarqueront des autres bands notamment en incluant du rap de qualité dans leurs morceaux. De plus à leurs débuts, ils comptent monsieur Kwon Kwang Jin, ancien membre de CNBLUE.


Deux ans plus tard, Yoo Hwe Seung rejoint le groupe en tant que chanteur après avoir participé à la seconde saison de Produce 101. Et il impactera grandement le groupe, puisque ses capacités vocales extraordinaires ouvrent de nouvelle portes, et seront pleinement exploitées.

Aujourd'hui il est un élément indispensable de N.Flying, et beaucoup ne savent d'ailleurs pas qu'il les a rejoint après leurs débuts.



En 2015 c'est JYP Entertainment qui, voyant le succès des groupes que l'on a évoqué, décide de suivre le mouvement en faisant débuter DAY6, qui deviendra l'un des bands coréens les plus connus dans le monde.

Beaucoup de fans de K-pop ont connu DAY6 comme leur premier band et pour la petite anecdote, mon premier concert, c'était eux ! J'en garde un souvenir mémorable.


Malgré la perte d'un membre en début de carrière, le groupe verra son succès grandir année après année, et ils sont aujourd'hui mondialement connus avec deux world tour à leur actif. Beaucoup de leur chansons sont considérées comme culte pour la troisième génération et à raison selon moi au vu de leur qualité et de leur originalité.

Ils ont une importance capitale dans le milieu des idols band puisqu'ils ont introduit beaucoup de fans de K-pop à cet univers, et ont réussi à briller au sein d'une des plus grandes agences de Corée du Sud.


La même année toujours en 2015 donc, c'est M.A.S 0094 qui débute, et qui deviendra plus tard Onewe.

Le groupe était d'abord connu pour faire des cover de chansons à succès, et reversaient tous leurs bénéfices à des associations venant en aide à des femmes maltraitées, et à des femmes ayant été victimes d'esclavage sexuel pendant la seconde guerre mondiale. Une intention louable dont je tenais à vous faire part.


Plus tard en juin 2018, le groupe signe un contrat avec Rainbow Entertainment l'agence de Mamamoo, et prend le nom de Onewe pour ses activités sous cette agence. Les membres font leur débuts en 2019 et je ne peux que vous inviter à vous intéresser à leur travail, ils sont monstrueux.

Leurs chansons sont uniques et magnifiques, c'est clairement l'un des bands les plus singuliers malgré qu'ils soient moins populaires que ceux cités précédemment.



Et quelques années avant ça, en 2017, c'est The Rose qui est introduit à la scène K-pop. Vous avez forcément déjà entendu leur chanson de début, 'Sorry'. Le MV officiel n'est malheureusement plus disponible mais j'ai beaucoup mieux pour vous.

On a tous écouté cette chanson sans trop savoir à quoi s'attendre, et on a tous été attaqué par la beauté de la voix de Woosung. Je me souviens avoir vu le MV le jour de sa sortie et avoir complétement buggé sur sa voix tant j'étais pris de court.


The Rose a souffert du traitement de leur ancienne agence et ont connu des années difficiles avant de revenir en force en 2022 avec un premier full-album sous Transparent Arts.

Ils sont surtout connu pour proposer des chansons touchantes et toutes plus belles les unes que les autres, et pour les voix tant adorées de leur deux chanteurs, Woosung et Dojoon.



Superband : un survival pour les bands


Puisque les idols bands sont une branche importante des groupes de K-pop, ils ont eu droit aux mêmes programmes et notamment des survival. Le premier notable d'entre eux fut Superband, diffusé par JTBC et comptant à ce jour deux saisons. Cette émission nous aura offert des performance incroyables et aura formé plus d'une dizaine de groupes, dont certains que vous connaissez peut-être.

Les premier gagnants furent mes chouchous Hoppipolla, de qui je voulais absolument vous parler. Leur force c'est qu'ils contiennent 4 musiciens d'horizons différents qui savent lier leurs styles à la perfection. I'll et Ha Hyunsang étaient des chanteurs et compositeurs orientés pop et ballade et indie rock entre autre, Jinho est un violoncelliste classique reconnu, tandis que Youngso n'avait aucune expérience professionnelles dans la musique, mais est un véritable prodige de la guitare, à peine majeur au moment de son audition.


Ensemble, ils forment un band monstrueusement talentueux, où chaque membre excelle dans plusieurs domaines, en témoigne cette performance.


Toujours dans cette saison a été formé Bandage, un band qui malgré son impopularité regorge de talent et d'idées.


Dans la seconde saison, toujours autant de talent mais bien plus de rock. Un style globalement plus agressif et puissant, pour mon plus grand plaisir.

Je vous partage cette performance complétement démente, devant laquelle je n'ai jamais pu retenir mes larmes tant elle est surpuissante et prenante.



Le groupe gagnant cette fois ci c'était Craxilver, un band dont les membres n'ont cessé de briller tout au long de la saison, et qui se sont très bien trouvés.

Comme vous pouvez le constater, on est sur quelque chose de bien différent de Hoppipolla et Bandage ! D'autres survival dédiés aux bands verront le jour sur de grandes chaînes telles que Mnet par exemple, et de plus en plus de groupe du genre émergeront.



Xdinary Heroes : LE band de la nouvelle génération

crédit photo : JYP Entertainment, 2022


Bien obligé de consacrer une partie de cet article à Xdinary Herores, le dernier band de JYP Entertainment.

Si tout les bands ont ce petit quelque chose d'unique, XH a en plus de ça le mérite d'avoir complétement cassé les codes, et d'avoir vraiment réinventé le concept de "band". Ici on a vraiment un groupe qui exploite pleinement les codes de la 4ème génération, que ce soit dans leurs musiques ou dans leurs MVs.


Cela sans parler du talent immense des membres, qu'ils n'ont cessé de montrer depuis leurs débuts.

Je vous laisse vous délecter des vocals de Jungsu et Jooyeon. Avec un style unique et un tel talent, ce groupe a clairement un avenir prometteur, et j'espère sincèrement pouvoir les voir en France comme leurs aînés DAY6.


On a plus ou moins fait le tour des idols band les plus connus, et nous allons maintenant nous intéresser à leur opposé total, les bands indépendants.



Les bands indépendants

crédit photo : Korea Herald, 2017


Si les idol bands jouissent du soutien d'une agence et de financements permanents, ils y a à l'inverse, des bands qui s'autofinancent et qui sont complétement indépendants. Et si le succès amène souvent ces groupes à signer des contrats avec des maisons de disque, ils n'en restent pas moins des enfants de la K-indie, un milieu que j'aime tout particulièrement.


Le groupe que vous voyez sur l'image ci-dessus, c'est Jannabi, un groupe unique et possédant selon moi la meilleure discographie parmi les bands indépendants. Ils débutent en 2014 en sortant cette même année plusieurs single ainsi qu'un premier EP.

Ils ont un style bien à eux, merveilleusement servi par la douce et singulière voix de Choi Jung Hoon. En 2016 ils sortent leur premier full-album 'Monkey Hotel' qu'encore une fois, je vous recommande chaudement.


Après 3 ans à sortir singles et OSTs tout en se faisant connaitre sur scène, ils sortent un second album en 2019 qui leur vaudra une grande partie du succès qu'on leur connait aujourd'hui. L'album en question c'est 'LEGEND', avec un nom qui n'aurait pas pu être plus parlant.

La chanson titre 'For Lovers Who Hesitate' se classera première de la Melon Chart dès sa sortie, une première pour le groupe. Ce même morceaux leur rapportera deux prix. Celui de "Song of the year" (le prix Daesang), et celui de "Best Modern Rock Song" tout deux décernés lors des Korean Music Award.


Un autre band qui a démarré comme indépendant et qui est devenu incroyablement connu, c'est Jaurim. Ils débutent en 1993 sous le nom de Full Count, et seront surtout actifs sur scène afin de se faire connaitre. En 1997, ils prennent le nom qu'on connait aujourd'hui et sortent leur premier album, 'Purple Heart'. Une énième pépite que je vous conseille.


Leur chanson la plus culte c'est sans aucun doute 'Twenty Five, Twenty One', une chanson magnifique qui exploite pleinement la voix extraordinaire de Kim Yuna.

Soit dit en passant, une de mes chansons préférées.


Après toutes ces années, Jaurim sont encore actifs et aimés. Ils ont d'ailleurs fêté leurs 25 ans en 2022 et ont sorti un album spécial à cette occasion. Cette même année, ils donneront une performance aux côtés de (G)I-dle à l'occasion des Mnet Asian Music Awards.


Impossible de vous parler des bands indépendants coréens sans vous parler des véritables patrons de ce milieu, Nell ! Ils sont l'exemple typique des jeunes self-made artists repérés par des agence importantes. Le groupe est formé en 2001, année au cours de laquelle ils sortent deux albums à savoir 'Reflection Of' et 'Speechless'.

crédit photo : Space Bohemian, 2021/09/02, prise par Kim Jaewon


En 2002 alors qu'ils se produisent dans différents clubs de Hongdae, ils sont repérés par Seo Tai Ji, soit l'homme considéré comme l'instigateur de la K-pop. Ils signent alors un contrat avec Goesoo Indigene, filiale de Seo Tai Ji Company et label dont ils seront le premier groupe.

En 2003 ils sortent leur premier album sous ce label, 'Let It Rain' et la chanson 'Stay', qui est toujours une des plus connues du groupe à l'heure actuelle. Et je suis obligé de vous demander d'aller écouter cet album, car c'est tout bonnement le meilleur album jamais publié par un band coréen. Que ce soit en terme d'idées, d'esthétique, de musicalité, de cohérence, 'Let It Rain' est une véritable leçon de musique, et non moins une expérience à absolument vivre.


En 2006 les membres décident de quitter leur agence pour Woolim Entertainment. Agence avec laquelle il sortiront l'album 'Healing Process' qui sera un immense succès. Il sera désigné par les critiques Sud-Coréens comme l'un des cinq meilleurs albums de son année.

En 2016, Nell décide de revenir à ses sources, à l'indépendance, et quittent woolim pour fonder leur propre label, duquel ils sont les seuls artistes. Ce qui fait leur force c'est clairement leur style lugubre et mélancolique, avec des idées parfois à la limite de l'expérimental. Ce style qui leur est si propre est servi par la voix on ne peut plus spéciale de Kim Jongwan, leur chanteur et plus jeune membre.


Beaucoup de fans du milieu considèrent Nell comme le meilleur band coréen n'ayant jamais existant, et bien que ce ne soit pas mon band préféré je dois bien dire que je suis tout à fait d'accord avec ça. Chaque sortie de ce groupe instaure une nouvelle règle d'or dans la musique band, et des chansons comme 'To Regret', 'Vain Hope', 'Time Walking on Memories' ou encore '12 Secondes' restent à ce jour parmi les meilleurs titres jamais publiés par un band.



Pour clore cette partie sur les bands indépendants, je voulais vous parler brièvement de Nerd Connection, un groupe dont j'ai découvert la discographie récemment et qui mérite d'être mentionné.

Ils sont encore relativement jeune puisqu'ils débutent en 2018, et se font surtout connaitre en 2021, année lors de laquelle ils sortiront moult singles et un premier album, 'New Century Masterpiece Cinema'.


Ils ont d'ailleurs accepté de participer à cet article par le biais d'un interview que vous pourrez lire en toute fin d'article.



Les femmes dans le milieu des bands


Sans transitions, j'avais à cœur de parler de l'émergence des femmes dans les bands, et de leur importance grandissante dans ce milieu. Jusqu'ici nous avons surtout parler d'hommes et de groupes masculins et pour cause, ces messieurs sont en écrasantes majorité dans la plupart des groupes, depuis près de 70 ans maintenant. Pourtant, il existe une ribambelle de musiciennes remarquables, et nous allons leur faire honneur de suite.


Comme on l'a vu précédemment, la première femme a s'être fait connaître dans un band fût Myeong Jung Gang. Je n'ai malheureusement pas trouvé de vidéos de son groupe, mais on parle d'elle comme d'une batteuse extraordinaire ayant cloué le bec de tous les hommes l'ayant moqué. Une vrai Queen !


Selon moi, la première femme a devenir une véritable icône parmi les musiciens et dont l'influence persiste aujourd'hui encore, c'est Kim Yuna.

crédit photo : Interpark Entertainment, 2022


Elle est la chanteuse de Jaurim, groupe que nous avons évoqué plus tôt. Pour rappelle le groupe fait ses débuts en 1996, alors que tout les bands à succès étaient uniquement composés d'homme. A ce moment là, même la K-pop n'a pas encore vu débuter ses premiers groupes féminins.


Malgré ça, Kim Yuna imposera le respect par son charisme et son talent indéniable. Si elle excelle déjà avec une guitare à la main, c'est quand elle chante que le monde tombe à ses pieds.

Elle est reconnue comme une artiste aux multiples talents, et si Jaurim en tant que groupe est une icône dans le monde des bands, elle est sans contexte une icône à part entière en tant que femme dans le monde de la musique. Elle deviendra évidemment une source d'inspiration pour beaucoup d'artistes, hommes comme femmes.


D'autres femmes ont brillé dans le monde du rock, notamment en solo. On peut parler de la grande Seomoon Tak, sans nul doute une des rockeuses les plus connues de d'Asie.

crédit photo : Rocking Entertainment, 2014


Elle se fait connaitre en 1994 en formant un groupe éphémère alors qu'elle est seulement lycéenne. Elle gagne petit à petit en popularité et en reconnaissance avant de sortir un premier album en 1999.


Bien qu'elle ait mené sa carrière en solo et non avec un band, elle a indéniablement participé à ouvrir à la voix aux femmes dans le monde du rock, et donc dans celui des bands. De nombreux artistes parlent d'elle comme d'un rôle modèle, à commencer par des idole très connus comme Inseong de SF9 ou Baekhyun de EXO.


Les femmes ont aussi leur place sur la scène indépendante. On l'a déjà vu avec Kim Yuna et et on peut prendre comme exemple le groupe Se So Neon qui met en avant la chanteuse Hwang So Yoon.

Aujourd'hui, Se So Neon est certainement un des piliers de la scène indé. Leur succès s'étend bien au delà des frontières de la Corée, et ils ont le mérite d'avoir un style qu'on ne connait qu'à eux. En témoigne leur chanson 'Joke!' qui les représente à merveille.


Aujourd'hui on dénombre beaucoup de bands incluant ou ayant inclus des membres féminines, et parmi eux on peut citer South Club, KARDI, ADOY, Monni que j'aime tout particulièrement, Violet Tree, ou encore Touched que j'ai eu la chance d'interviewer.


Ils ont brillé lors de l'émission Great Seoul Invasion, survival lancé par MNET mettant en avant des bands déjà existant et en quête de succès.


J'ai brièvement mentionné KARDI, mais je me dois de vous toucher quelques mots à leur propos. En effet eux aussi ont une femme au sein du groupe, et pas n'importe qui. Kim Yeji, chanteuse qui connait un succès grandissant depuis son passage dans Superband 2.

Elle a une voix absolument monstrueuse, et oui, c'est un compliment ! En outre, elle est connue pour son jeu d'expression et pour donner l'impression d'être complétement possédée une fois le micro à la main.


Cette même émission aura vu naître un band exclusivement féminin, et c'est assez rare pour le souligner. Ce groupe c'est The Fix, composé de quatre membres dont le talent n'a d'égal que leur charisme.

Vous en conviendrez, c'est le genre de groupe qui fait tomber des mâchoires ! Certaines membres étaient déjà connues, notamment Leenzy qui était une artiste RnB signée sous Planetarium Records, l'agence de Gaho entre autre. Et pour moi qui la connait depuis ses tout débuts, je dois dire que je ne l'ai jamais vu aussi à l'aise et imposante qu'avec un groupe de rock.


Les filles ont récemment sortie leur premier single digital, et ont d'ailleurs signé un contrat avec Planetarium Records.

Etant un grand fan de The Fix, j'espère les voir devenir un groupe à succès, en tout cas elles ont le potentiel pour.


Comme autre band féminin, on pourrait citer Rolling Quartz qui se sont fait connaitre en 2020 notamment avec la chanson 'Blaze'.

Elles sont plutôt connues, assez pour partir en tournée Nord Américaine et pour sold out quelques dates ! Le groupe ce compose de 5 membres super badass, et pour mon plus grand bonheur, elles ont également accepté de participer un interview pour enrichir cet article. Là encore, il sera disponible à la toute fin.


Il existe surement d'autres bands exclusivement féminins, malheureusement trop peu connus pour être documentés. Mais puisque que The Fix et Rolling Quartz ont réussi à se faire une place sur la scène rock, je n'ai aucun doute quant au fait de voir d'autres groupes uniquement composés de femmes émerger dans les années, voir les mois à venir.



Nos interviews


Avant de conclure, je vous propose de lire les interviews que m'ont accordé Nerd Connection et Rolling Quartz. J'avais à cœur de faire participer au moins un band à cet article, et en avoir deux c'est d'autant mieux ! D'autant plus qu'on a la chance d'avoir la participation d'un des seuls bands exclusivement féminins en activité.



Interview avec Nerd Connection


Puisqu'ils ont été les premiers à m'envoyer leur réponses, je vous propose de commencer par Nerd Connection.



Pour commencer, pouvez vous me parler de la création du groupe ? Comment les membres se sont rencontrés ?


"Nous étions tous (sauf Yeon Tae) dans le même groupe de rock à l'université. On a commencé par reprendre des chansons de bands connus, mais on voulait aussi créer notre propre musique. Et on ne va pas mentir, étudier n'était pas vraiment notre truc - et on croyait qu'on était vraiment destiné à faire quelque chose de créatif


On a rencontré Yeon Tae après avoir décidé de faire carrière dans la musique. Un an après peut-être ? On lui a montré nos musiques - enfin, c'était même pas vraiment des musiques, mais plus un amas de mélodies et d'idées - et on suppose que ça lui a plus."


Yeon Tae : "Quand j'ai rencontré les autres membres ils montraient tous une énergie positive et je ne sais pas, j'étais comme attiré par eux. Et maintenant je sais que cette attraction n'était pas fortuite."



Je suis très curieux à propos de votre chanson 'I'll Just Walk', pouvez-vous m'en parler ?


"Faire quelque chose de très différent par rapport à ce qu'on avait fait avant était vraiment difficile. Les gens autour de nous étaient inquiets. Bien sûr, en y pensant - on n'était pas formé professionnellement à la musique. Et on savait que ça serait un challenge, un très dur même, et peut-être que nous espérions que les gens autour de nous nous encouragent. Mais les réactions étaient très négatives. Mais on n'avait pas l'intention de s'arrêter. Cette chanson elle est pour tous ceux qui poursuivent leur rêves - tout comme nous."


Jae Hyun : "Un jour j'étais en voiture avec mon oncle. Je lui ai confié que j'étais anxieux parce que mes parents s'opposaient à la décision que j'avais prise. Mais lui aussi s'est mit à me dire que je devrais obtenir au moins un master après avoir arrêté les études. Donc ouais, je voulais juste descendre de la voiture. J'étais déjà trop fatigué d'entendre les inquiétudes du monde entier. Et c'est comme ça que m'est venue l'idée de cette chanson. J'en ai parlé aux autres membres et c'est comme ça que 'I'll Just Walk' est né."



Y'a-t-il une chanson de laquelle vous êtes particulièrement fiers et que vous aimeriez recommander à mes lecteurs ?


"Toutes nos chansons (ont-ils dit en rigolant).

Ou celle sur laquelle nous travaillons en ce moment".



Selon vous, quelle est la plus grande force de Nerd Connection ?


"Nous chantons à propos des choses pessimistes mais magnifiques de ce monde. Et nous essayons de créer une corrélation entre ces deux idées dans nos musiques - Aussi bien dans la mélodie que dans les paroles. Et à travers ce processus, nous essayons de communiquer et de créer une connexion avec l'audience pas seulement sur le plan musical, mais aussi sur le plan émotionnel. Et en fonction du mood de notre audience, cela peut être amplifié - Que les choses soient belles ou pessimistes - Il faut écouter nos chansons. Et nous pensons que c'est notre plus grande force."



Dans l'histoire des bands en Corée, selon vous, quels ont été les band indépendants les plus importants ?


"Tous les bands. Mais à partir de 2023, ce sera Nerd Connection."



De manière plus subjective, est-ce que chaque membre peux me citer un band qui l'inspire ?


Yeong Ju : "C'est clairement Oasis"


Jae Hyun : "Coldplay, Coldplay, Coldplay."


Seung Won : "Mon band préféré c'est Radiohead mais ces temps-ci j'écoute beaucoup Radwimps"


Yeon Tae: "Oasis !"



Avez vous rencontré des difficultés à vous faire connaitre ? Si oui, comment l'expliquez vous ?


"On était les petits nouveau de la scène musicale. Nous avons commencez comme une feuille de papier vierge. Alors on a fait absolument tout ce qu'on pouvait faire - Des compétitions, des auditions, essayer d'être cité par de grands médias, ect. Mais nous savions que le plus important était de faire de la musique exceptionnelle. Faire de la musique c'est un job super compliqué."



De manière générale, pensez vous que c'est dur pour tous les bands indépendants de se faire connaitre ?


"Indépendant veut dire externe à tout control extérieur. Donc par définition, oui. Même si un band fait une superbe musique ou un super album, l'influence de la musique mainstream peut tout bousiller. C'est dur d'entrer dans les trend populaires, et ça l'est aussi de la dissoudre."



Pensez vous que des émissions comme 'Superband' ou 'Great Seoul Invasion' vont aider à ouvrir la voie à d'autres bands ? Et est-ce que vous aimez regarder ce genre de show ?


"Ils sont un bon moyen d'introduire la musique des bands. Si il y a d'autres émissions comme ça à l'avenir, nous espérons seulement que cela repose vraiment sur l'envie de mettre des bands sur la voie du succès, et non sur le profit des entreprises du spectacle."



Et pour finir, pensez vous que le succès des idoles bands peut encourager les gens à s'intéresser aux bands moins connus, comme les bands indépendants ?


"Oh les questions sont uh- pas faciles. En mettant tout ça de côté, on espère que l'industrie musicale et tous les gens impliqués - les auditeurs compris- serotn plus ouverts. Après tout, la musique est considérée comme un unique et précieux langage universel."




Interview avec Rolling Quartz


Pour commencer, pouvez me raconter comment les membres se sont rencontrées et comment le groupe s'est formé ?


Iree : "En fait, je connaissais déjà personnellement nos boss (les présidents de Rolling Star Ent) avant d'être membre de Rolling Quartz. Ces mecs sont vraiment cool. Et je leur suis très reconnaissante. Ils m'ont aidé à pratiquer à travers pleins de morceaux de rock. Ils m'ont soutenu comme l'auraient faits des parents. J'ai d'abord rencontré Arem quand je travaillait à mi-temps dans un club de musique rock monté par nos patrons. Mes amis m'avaient déjà parlé d'elle, donc je savais qui elle était. Mais elle était déjà dans un band à ce moment là. Puis, le temps passait, et nos partons et moi même en sommes venu à créer un projet de band pour YouTube et Arem nous a rejoins. C'était comme si je la connaissais déjà bien parce que j'avais beaucoup entendu à son sujet par mes amis. Après quelques mois, j'ai rencontré les autres membres lors d'une présentation prévue."


Ja Young : "Young Eun et moi étions camarades de classe au lycée d'art. On voulait vraiment créer un band ensemble parce que nos goûts musicaux était très similaires. On a rencontré Hyunjung sur SNS et on est devenu Rose Quartz. Et lors des présentations organisées par nos professeurs d'école, on a rencontré Iree et Arem et les deux teams se sont unies pour former Rolling Quartz."



Comment vous êtes vous intéressées à la musique et à l'idée de faire partie d'un band ?


Ja Young : "J'ai toujours aimé chanté depuis que je suis enfant. Quand j'ai intégré un lycée artistique, je me suis naturellement épris de la musique des bands."


Yeong Eun : "Au collège, j'ai vu pour la première fois une performance d'un band et j'ai ressenti leur énergie débordante. Alors j'ai pensé que je voulais vivre de ça"


Arem : "Quand j'étais plus jeune, j'ai vu une performance d'un band punk. A ce moment là je me suis dis que je devrais créer un band."


Iree : "J'aime la musique et l'art depuis l'enfance. Les instruments des bands avaient l'air si cool. C'était tellement amusant de voir les gens jouer de leur propre instrument et de chanter avec eux."


Choi Hyunjung : "Grâce à mes parents, qui m'ont toujours dis de faire ce que je voulais faire, j'ai pu expérimenter plusieurs instruments, alors naturellement, la musique a toujours été proche de moi."



De votre point de vue, quelle est la plus grande force de Rolling Quartz ?


Yeong Eun & Arem : "Nos couleurs de cheveux très variées : ) " (cette réponse m'a fait rire parce que c'est effectivement ce qui m'a marqué en premier quand j'ai connu Rolling Quartz)


Choi Hyunjung : "Nos différentes personnalités sur scène."


Ja Young & Iree : "Peut-être notre énergie scintillante. Et tous nos rebondissements sur scène et en dehors."



Pouvez-vous me parler de votre récent tour aux US ? Comment c'est de rencontrer ses fans de l'autre bout du monde pour la première fois ?


Ja Young : "Je ne m'attendais pas à recevoir autant d'amour des fans Américains. Je suis tellement heureuse que ce rêve soit devenu réalité."


Yeong Eun : "La tournée américaine était inoubliable et pleine de bons souvenirs. J'étais tellement heureuse de voir nos fans en personne et de sentir leur chaleur dans la même salle."


Iree : "C'était tellement amusant. J'ai vu le visage de nos fans pendant le Selfie Day du fandom (Diadem), mais j'avais l'impression de voir des célébrités. j'étais excitée parce que je voyais des gens que je n'avais vu que sur les réseaux."



En tant que band entièrement féminin, quelles sont vos espérances et vos objectifs pour votre carrière ?


Ja Young : "Grammy Awards : ) "


Yeong Eun : "Je veux que nous soyons un band qui donne de l'espoir et de la bonne énergie à beaucoup de gens."


Iree : "Un album anniversaire des 20 ans et une tournée mondiale ? Et j'espère... Pour le rêve de tout le monde, ne tombons pas enceinte pendant les promotions."



Et inversement, aviez vous des craintes ou des doutes quant à l'idée de débuter en tant que band exclusivement féminin dans une industrie où les hommes sont en écrasante majorité ?


Iree : "Il y a deux côtés à absolument tout. C'est vraiment dur de faire certaines choses en tant que femme. Mais je pense que c'est plus facile d'attirer l'attention en réussissant quelque chose de difficile en tant que femme. Dans les faits, c'est tellement de survivre dans l'industrie K-pop en tant que rocker en Corée. Mais triompher de ces difficultés nous rend fières."



Selon vous, pourquoi y'a-t-il beaucoup moins de femmes qui débutent dans un band par rapport aux hommes ?


Iree : "Pas par habitude, mais biologiquement parlant, les femmes recherches la stabilité. Former un band requière de l'imprudence : ) en fait, ces temps-ci les gens disent que ce n'est pas l'ère des bands et que seuls les imbéciles veulent être dans un band. Donc c'est peut-être parce que les femmes sont intelligentes ? : ) Je plaisante. En Corée, c'est dur d'être membre d'un band, aussi bien pour les femmes que pour les hommes."


Choi Hyunjung : "Je pense que c'est difficile de trouver des femmes membres d'un band parce qu'il y a moins de femmes qui jouent d'un instrument par rapport aux hommes. Aujourd'hui, il y a de plus en plus de femmes qui jouent d'un instrument. Je pense que ça va aller en s'améliorant."



Malgré ça, il y a des femmes talentueuses qui sont devenu très connues et influentes dans le monde des bands. Selon vous, qui sont les femmes les plus importantes et talentueuses dans l'histoire des bands en Corée ?


Arem : "Rolling Quartz ! Particulièrement moi ?"


Yeong Eun : "Il y en a beaucoup. Et des fois, nous l'exprimons à travers nos covers. On a déjà repris des chansons de Dreamcatcher, Maya, et BLACKPINK. Et nous allons continuer de présenter beaucoup d'artistes d'avant ou de maintenant qui nous inspire pour évoluer dans l'industrie des bands."



Aujourd'hui il y a de plus en plus de femmes dans l'industrie des bands. Pensez vous que nous sommes sur la bonne voie pour voir plus de bands exclusivement féminins ?


Ja Young : "Je ne suis pas entièrement convaincu que nous soyons déjà sur la bonne voie. Mais nous devons continuer d'essayer."


Iree : "Et bien, nous organisons un festival appelé 'Bad Ass Unnies' qui est réservé aux artistes féminines. Et je pense que les actions valent bien plus que des mots."



Et voilà qui conclut nos deux interviews. Je tiens à remercier les membres des deux bands qui ont accepté de participer, tous très sympathiques ! Ces remerciements s'adressent aussi aux quelques personnes de leurs agences respectives qui m'ont aidé à organiser ces interview.



Conclusion


L'univers des bands est très riche, et nous n'avons évidemment pas pu citer tous les groupes intéressants dans cet article. C'est pourquoi je ne peux que vous inviter à vous y intéresser d'avantage. Il y a des milliers de groupes qui valent le coup d'œil, et tous ont un petit quelque chose d'unique. Pour vous y aider, je vous partage cette playlist que j'ai fais pour l'occasion, regroupant des chansons de groupes sont on a parlé, et d'autres que nous n'avons pas pu évoquer. Je vous recommande d'ailleurs de l'écouter en aléatoire.


Je vous remercie d'avoir lu cet article qui me tenait à cœur, et je remercie Nerd Connection et Rolling Quartz d'avoir répondu à mes question, et également leurs équipes respectives pour avoir rendu cela possible. Je vous retrouve très prochainement pour un nouvel article, et d'ici là comme d'habitude, je vous souhaite de vous porter au mieux.

Comments


bottom of page